Le Forum des Paléontologues et Malacologues amateurs et professionnels

Site dédié aux amateurs et professionnels de la Paléontologie et de la Malacologie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Paris et son Lutétien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Placoïde
membre
membre


Nombre de messages : 975
Age : 68
Localisation : (35) - Saint-Malo
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Paris et son Lutétien   Jeu 29 Jan 2009, 9:05 am

Bonsoir Toutes/Tous,

Si vous êtes membre de ce forum vous avez déjà une petite idée de ce qu'est le Lutétien et le Calcaire grossier.

Vous savez peut-être aussi que presque toutes les pierres de construction de Paris furent extraitent de son sous-sol, ce, durant deux millénaires, des Romains à 1813.

Pourtant tous les édifices de Paris et sa banlieue proche ne sont pas bâtis en calcaire grossier, loin s'en faut !
L'Arc de Triomphe par exemple, est construit en calcaire lacustre Ludien de... Château-Landon;
le Sacré-Coeur en calcaire de Souppes et de Château-Landon;
le Grand-Palais, pour partie, en calcaires jurassiques de l'Yonne et de la Meuse; même la Tour Eiffel, en acier, dont les quatre pieds prennent appui sur un socle en calcaire de.... Château-Landon !...

Justement, puisque je vous parle du Lutétien voici les différentes assises de cet Etage que l'on trouve à Paris, sous la Place Denfert, dans le quartier des catacombes, avec les noms données par les carriers (noms en marron).
On comprend mieux après l'étymologie de chaque nom.

Source : Guides Géologiques régionaux (Guide rouge) "Paris et environs" - Masson - (1979) - Ph. Diffre - Ch. Pomerol.
Ouvrage passionnant à conseiller !


En partant des assises les plus anciennes on rencontre :

1°) Calcaire grossier inférieur (Lutétien marin)

- Glauconie grossière : Premier dépôt de cette mer trangressive en raison du sable quartzeux grossier avec grains de glauconie (*) (minéral vert foncé formé entre 50 mètres et 200 mètres de profondeur).
Petits galets noirs et fossiles remaniés (polypiers, mollusques, dents de squales...)

- Banc Saint-Jacques : Calcaire grisâtre fossilifère (riche en coquilles, pas de Nummulites, ni de dents de squales)

- Banc coquillier rouge : Calcaire glauconieux sableux coloré en rouge brun par les hydroxydes de fer

- Banc coquillier blanc = "Banc à verrains" (**) des carriers du Soissonnais : Calcaire blanchâtre ou verdis par la glauconie, très fossilifère avec alternance de calcaire en plaquettes et calcaire sableux.
Un de ces lit contient des moules internes de Campanile giganteum.

- Lambourdes,Ardoises et Vergelés : Bancs de calcaires tendres mal consolidés de couleur tantôt grise ou ardoisée, tantôt blanc jaunâtre, encore très riche en débris coquilliers (Pilé marin).
Les premières Orbitolites complanatus, foraminifères plus littoraux, apparaissent dans les "Lambourdes".


2°) Calcaire grossier supérieur (Lutétien marin à saumâtre)

La mer moins profonde dépose alors des bancs de calcaires plus fins qui étaient les plus prisés comme matériaux de construction.

- Banc royal : calcaire jaunâtre ou grisâtre très fossilifère (milioles) à grain fin.

- Banc vert ou Faux-Liais (Cliquart au sommet et Saint-Nom à la base) :
Deux couches de calcaire coquillier sonore et cassant (Banc de verre) séparé par une couche marno-argileuse verdâtre à empreintes de plantes et ossements.

- Banc de Marche ou Gros Banc : Calcaire tendre grossier peu coquillier.

- Liais franc : Calcaire dur, compact à grain très fin peu fossilifère renfermant des galets calcaro-siliceux et des silex roulés (Le Liais est une qualité de calcaire à grain fin susceptible d'un certain polissage convenant pour les moulures ou arêtes vives.

- Banc de laine ou Galets : Calcaire à gros grains parfois sableux très friable contenant des gros galets de calcaire des bancs sous-jacents.

- Coquillier grignard ou Rustique ou Roche douce : Calcaire à gros grains, jaune clair ou blanchâtre, très fossilifère.

- Souchet : Calcaire blanchâtre tendre avec galets calcaire (fragments de coquilles et débris de bois bitumineux).
C'est par ce banc que les carriers commençaient le délitage (le souchevage) de la masse.
Le Souchet devenait ainsi le plancher de la carrière.

- Banc franc ou Liais : Calcaire dur à grain fin et serré avec bois silicifié.

- Cliquart : Calcaire blanc à grain fin peu fossilifère (Potamides et empreinte de végétaux); Cliquart (de l'ancien français cliquer pour claquer) s'applique à une pierre compacte qui sonne clair sous le choc du métal.
Est utilisé à plusieurs niveaux dans le Calcaire grossier.

- Roche : Calcaire gris, dur, légèrement fossilifère (Potamides) qu'on retrouve dans les parapets des quais de Seine.



3°) Marnes et caillasses (Lutétien laguno-continental)

Alternance de marnes blanches magnésiennes, de bancs de dolomie beige et de bancs de calcaires coquilliers (rochette) avec niveaux gypseux (dans certains quartiers).
Les caillasses contiennent parfois des concrétions siliceuses vacuolaires appelés "Morilles".
Dans les marnes on trouve de petits amas de cristaux de calcite jaune ou rouge, parfois en lit renflés, ils étaient appelés par les carriers sucre candi, banc de sucre ou banc de sel.


(*) Glauconie : Silicates de fer, d'aluminium et de potassium.
(**) Verrains : Nom donné par les carriers aux Campanile giganteum


Vous retrouvez quasi la même chose ici >>> http://www.mnhn.fr/mnhn/geo/collectionlutetien/carrieres.html


*


Dernière édition par Placoïde le Jeu 29 Jan 2009, 11:00 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://pierresvives22geologie.over-blog.com/
Coco
membre
membre
avatar

Nombre de messages : 1842
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Paris et son Lutétien   Jeu 29 Jan 2009, 10:02 am

Beau travail, Didier ! C'est très intéressant toute cette partie géologie.

La "meulière" ne fait pas partie des roches de la région parisienne ? J'avais un pote géologue qui habitait Rambouillet, et il nous parlait toujours d'une pierre de construction assez foncé, il me semble qu'elle portait ce nom.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Placoïde
membre
membre


Nombre de messages : 975
Age : 68
Localisation : (35) - Saint-Malo
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: Paris et son Lutétien   Jeu 29 Jan 2009, 10:58 am

La meulière roche sédimentaire silicifiée d'origine lacustre (Etage Chatien - Oligocène supérieur = + ou - 25 M.A.) présente de nombreuses empreintes de planorbes, lymnées et restes de végétaux.

Toutes les "Buttes-Témoins" autour de Paris (y compris vers Rambouillet) sont couronnées par une couche peu épaisse, très résistante, mais plus ou moins démantelée qui a permis la conservation de la surface structurale de ces Buttes (la "meulière de Montmorency") :
Au Nord : Butte-Pinson, Ecouen, Montmorency...,
A l'Ouest : Massif de l'Hautil, Rambouillet...,

La meulière se présente sous deux formes :
- "compacte" : silicification totale de la roche (2.500 Kgs/M3)
- "caverneuse" : silicification partielle avec dissolution des reliquats carbonatés (800 Kgs/M3).


Sa structure "caverneuse", c'est à dire trouée comme certains gruyères, lui donne un bon pouvoir d'isolation.
La roche de par sa légèreté était très appréciée comme pierre à bâtir et ce n'est pas par hasard que beaucoup de maisons en banlieue parisienne ont été construites en meulière.

La meulière a aussi été utilisée, jusqu'aux environs de 1880, pour fabriquer des meules à grain, d'où son nom.

Seules les parties les plus denses d'un banc de meulière pouvaient convenir à la fabrication de meules.

Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce document sur la fabrication des meules dans le Bassin parisien >>> http://museum.agropolis.fr/pages/savoirs/pierredemeule/carriers.htm

*
Revenir en haut Aller en bas
http://pierresvives22geologie.over-blog.com/
Coco
membre
membre
avatar

Nombre de messages : 1842
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Paris et son Lutétien   Jeu 29 Jan 2009, 12:15 pm

Merciiiiiii ! Ben voilà, j'en sais davantage maintenant sur cette pierre... Jamais mon pote JG ne m'avait expliqué ça si impidement... C:\mes_documents\smi

Coco
Revenir en haut Aller en bas
verso49
membre
membre
avatar

Nombre de messages : 846
Localisation : Pays de la Loire
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Paris et son Lutétien   Jeu 29 Jan 2009, 8:24 pm

C:\mes_documents\smi

Encore une fois MERCi Placoide de nous instruire de la sorte !

Tes interventions sont toujours un plaisir

C:\mes_documents\smi C:\mes_documents\smi C:\mes_documents\smi

clown
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clowns-rectoverso.com
charo
membre
membre


Nombre de messages : 149
Age : 73
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Paris et son Lutétien   Ven 30 Jan 2009, 11:10 am

Bonsoir,
Pour info les carrières de Chateau Landon ne sont plus exploitées depuis au moins 30 ans et en grande partie comblées par les déchets ménagers parisiens. Elles ont données des moules internes de très gros gastéropodes dont j'ai oublié le nom. Il existe encore une carrière à Souppes sur Loing.
Salut
JP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paris et son Lutétien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paris et son Lutétien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Algue brune Lutétien
» [Athleta sp.] - Murex ou proche?
» Visite samedi chez l'admin (Bernard pour les intimes)
» Nerium parisiensis, Lutétien
» Soutien aux Chrétiens d'Orient le 14/11.2010 à Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Paléontologues et Malacologues amateurs et professionnels :: LA VIE DU FORUM :: Les débats, discussions, sujets qui fâchent...parfois !-
Sauter vers: