Le Forum des Paléontologues et Malacologues amateurs et professionnels

Site dédié aux amateurs et professionnels de la Paléontologie et de la Malacologie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jacques-Yves Cousteau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3538
Localisation : Picardie, Crépy en Valois
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Jacques-Yves Cousteau   Mer 05 Avr 2006, 3:08 am

Bioscope
Le scaphandre autonome
Jacques-Yves COUSTEAU
1910 - 1997


Introduction Biographie Expérimentation Le saviez-vous ? Bibliographie

Explorateur et cinéaste
Jusqu’en 1943, il était dangereux sinon impossible d'évoluer librement sous l'eau, les scaphandres "pieds lourds" utilisés à cette époque étaient reliés à un bateau par un "cordon ombilical" qui amenait de façon plus ou moins régulière l'air sous pression au plongeur. La lourdeur du scaphandre rendait le déplacement difficile. J.Y. Cousteau et Emile Gagnan ont l'idée d'équiper le plongeur de bouteilles d'air sous pression reliées à un détendeur de gaz muni de valves qui amènent l'air au plongeur à la bonne pression: ils mettent au point le scaphandre autonome. Ce système simple et souple va permettre pour la première fois, en augmentant la durée de la plongée mais aussi l'autonomie de déplacement, d'observer et de suivre sans danger la faune et la flore aquatique. Il a été et est toujours utilisé pour la recherche sous marine, mais également lors de nombreux travaux sous marins: constructions de pipe-lines, renflouages de bateaux, etc.


--------------------------------------------------------------------------------

Biographie
La destinée de tout homme se forge à partir de son hérédité, du lieu de sa naissance mais également des rencontres et de différents événements qui se sont mis sur sa route... Ainsi en est-il de la vie de Cousteau...

Le "hasard" 1910: J.Y. Cousteau naît en France près de Bordeaux à Saint André de Cubzac.
Le goût personnel Très jeune, à 6 ans déjà, il se découvre une âme d'explorateur. 1930: c'est ce goût de la découverte qui le fait entrer à l'école navale à l'âge de 20 ans.
Les revers de la vie 1935: un grave accident de voiture à 25 ans le pousse à suivre un programme de natation en Méditerranée au cours duquel il essaie des lunettes sous-marines et admire le ballet joué par un groupe de poissons.
L'amitié des trois "Mousquemers" et la frustration J.Y. Cousteau prend l'habitude d'aller plonger avec deux amis: Frédéric Dumas et Philippe Taillez l'officier qui lui a fait découvrir la plongée. Ce plaisir est rapidement écourté puisque à cette époque il n'existe aucun appareillage de plongée autonome simple et sûr.
La guerre La réquisition d'essence par les allemands pousse Emile Gagnan à inventer un système de détendeur avec valves pour les voitures au gaz. En 1943, J.Y. Cousteau et E. Gagnan appliquent ce système aux bouteilles à air sous pression pour la plongée et créent le premier scaphandre autonome : l'Aqualung.
L'acquisition de la Calypso 1950, l'ancien dragueur de mines modifié par Cousteau va le conduire à explorer jusque 1997, les mers et les régions menacées de la planète et à les faire découvrir et admirer par le grand public. Observateur de la détérioration de l'écosystème marin, il devient un fervent défenseur de l'environnement, il militera contre le déversement des déchets nucléaires en mer, la pêche à la baleine, la déforestation en Amazonie, pour un moratoire de l'exploitation de Antarctique...

--------------------------------------------------------------------------------

L'homme plonge depuis la nuit des temps en apnée mais il a toujours été limité par la durée (4 minutes au maximum) et par la profondeur (record actuel de 80m). Au cours de l'histoire l'homme va tenter, pour augmenter la durée, la profondeur et l'autonomie de la plongée, de résoudre les problèmes suivants :

l'approvisionnement en oxygène à bonne pression,
le rejet du gaz carbonique toxique,
l'augmentation de la pression de l'eau avec la profondeur qui empêche les mouvements d'inspiration (pression hydrostatique à 10m de profondeur=1 atmosphère=1kg/cm2),
la mobilité.




Végèce (+/- 350) et Léonard de Vinci (1452-1519), imaginent un masque avec tuyau amenant l'air au plongeur. Utilisable pour des profondeurs ne dépassant pas quelques dizaines de centimètres cette technique est irréaliste à partir d'1 mètre de profondeur, l'eau y exerce déjà sur la cage thoracique une pression équivalente à un poids de 200 kg, la respiration y est donc très difficile.

La cloche de Edmund Halley (1690) (physicien et astronome qui a découvert le cycle de la comète qui porte son nom) emprisonne de l'air qui est régénéré par un apport de tonneaux d'air.

John Lethbridge (1715) imagine l'armure de plongée dont une ouverture sert à l'alimentation en air par des soufflets et l'autre à l'évacuation de l'air vicié.

Le scaphandre pieds lourds d'Augustus Siebe (1837) est constitué d'un casque rigide à hublots, alimenté en air (à une pression supérieure à la pression atmosphérique) par un tuyau relié à une pompe sur le bateau, d'une combinaison souple et de chaussures lestées. il a été utilisé en France jusque 1980.

Avantage : profondeurs de 60 à 90 m

Inconvénients: accidents (section du tuyau, arrivée d'air aléatoire, noyade...), manque d'autonomie, déplacements lents dus au poids (90kg au total) et à la position verticale (résistance maximale de l'eau au déplacement), flux d'air plus ou moins continu, plus ou moins régulier non adapté aux besoins du plongeur
Le scaphandre autonome à détendeur de Cousteau et Gagnan

La mise au point du scaphandre autonome est liée à plusieurs découvertes technologiques.

l'invention de compresseurs efficaces et de bouteilles de stockage de l'air comprimé relativement légères (à partir des lois physiques sur la pression des gaz de Boyle et Mariotte (1660)
la mise au point de palmes par de Corlieu en 1934 (déjà esquissées par Léonard de Vinci)
la mise au point de valves avec détendeur pour les moteurs de voitures au gaz par Emile Gagnan début de la guerre 1940-45
Cousteau et Gagnan se rencontrent et décident d'appliquer le système de détendeur automatique aux bouteilles d'air sous pressionet crée, en 1943, le premier scaphandre autonome l' "AQUALUNG"

Le scaphandre autonome se compose de bouteilles d'air comprimé, de palmes, d'une combinaison isolante (Néoprène) et autres accessoires, d'un détendeur de gaz à la demande et à la bonne pression qui permet donc

de débiter l'air automatiquement en fonction des besoins du plongeur (et non plus de façon continue)
de fournir l'air à la bonne pression soit celle correspondant à la profondeur de l'eau, ce qui permet au plongeur d'inspirer sans effort
de se débarrasser facilement du gaz carbonique d'expiration
Avantages : autonomie de plongée et d'exploration de 2 heures à 30 minutes suivant la profondeur (10 m et 60 m respectivement sans tenir compte des paliers de décompression),- déplacement plus souple et rapide grâce à l'hydrodynamisme, - nage dans les 3 dimensions avec palmes, - profondeur de 60m avec air comprimé.

Inconvénients : problèmes de décompression avec risques d'embolie lors de la remontée et obligation de paliers de décompression en suivant des tables tenant compte de la durée et de la profondeur, - ivresse des profondeurs: effet sur le cerveau de l'azote dissous dans le sang à partir de 40m dû à l'augmentation de la pression et risque de coma à partir de 60m, - respiration visible qui peut effrayer les animaux

--------------------------------------------------------------------------------

Le saviez vous ?
En 1975, Cousteau a déjà parcouru 1 million de miles sur les océans.

Il a collaboré avec la NASA à la mise en place de nouvelles techniques de cartographie des océans combinant les photos par satellites, les échosondeurs à partir de l'hélicoptère de la Calypso et l'observation des plongeurs.

On doit à Cousteau de nombreux engins d'exploration sous-marine dont les sous-marins miniatures SP350, SP1000, Deep Star...

En 1991, il propose à l'UNESCO une charte des droits des générations futures.


--------------------------------------------------------------------------------

Oeuvres
Le monde du silence (1956) "palme d'or" à Cannes
La vie et la mort des coraux (1971)
Les dauphins et la liberté (1975)
L'homme, la pieuvre et l'orchidée (1997)
Une cinquantaine de films pour la télévision: "L'odyssée sous-marine de l'équipe Cousteau"



Bioscope
Revenir en haut Aller en bas
http://coqu-actuetfossil.forumactif.com
 
Jacques-Yves Cousteau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le commandant Cousteau aurait t-il découvert un animal gigantesque au large de Djibouti !
» Jacques LEFORT : un chef d'exception.....
» GUILLEMAIN D’ECHON Michel Jacques Laurent Germain
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général
» Saint Jacques le Majeur Apôtre et commentaire du jour "Si vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes choses à vos..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Paléontologues et Malacologues amateurs et professionnels :: LA VIE DU FORUM :: Les hommes qui ont fait l'histoire des sciences de la vie et de la terre-
Sauter vers: