Le Forum des Paléontologues et Malacologues amateurs et professionnels

Site dédié aux amateurs et professionnels de la Paléontologie et de la Malacologie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 COQUILLAGE ET HUMIDITE

Aller en bas 
AuteurMessage
PHILIPPE77
membre
membre
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 56
Localisation : PROVINS
Date d'inscription : 03/09/2018

MessageSujet: COQUILLAGE ET HUMIDITE    Lun 17 Sep 2018, 4:17 pm

Ou peut-on trouver une référence sur un taux d'humidité de local pour conserver les coquillages de collection ?

Un des points négatifs pour la conservation, si je ne m'abuse (je ne suis qu'un amateur) étant le degré d'humidité et ayant pas mal de matériel susceptible de m'indiquer assez précisément le taux d'humidité, j'aimerais les utiliser à bon escient,

D'avance merci pour vos conseils et avoir pris le temps de me lire,
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3573
Localisation : Picardie, Crépy en Valois
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: COQUILLAGE ET HUMIDITE    Mar 18 Sep 2018, 10:33 am

Bonjour Philippe, je crains de ne pas avoir de référence dans ce domaine précis. Cependant, qu'une coquille dotée en majorité de calcaire puisse craindre l'humidité me surprend un peu. 
D'autres éléments autres que l'humidité peuvent altérer de façon irrémédiable une coquille. L'acidité des meubles en bois par exemple, le chêne en particulier, certains solvants présents dans certaines matières synthétiques, tous les acides en général, le manque d'humidité justement peut entraîner une fragilité de la coquille jusqu'à la briser ou la rendre friable et au final l'émietter.  Les coquilles fossiles étant en général bien plus sujettes à ce type d'altérations.

_________________
Petites espèces Mollusques du Cénozoïque.
Revenir en haut Aller en bas
http://coqu-actuetfossil.forumactif.com
PHILIPPE77
membre
membre
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 56
Localisation : PROVINS
Date d'inscription : 03/09/2018

MessageSujet: Re: COQUILLAGE ET HUMIDITE    Mar 18 Sep 2018, 10:53 am

Monsieur DE PRINS a évoqué la relation entre Humidité atmosphérique et production de dioxyne de carbone faisant partie d'une des causes possibles de détériotation des coquilles...

avec en parallèle d'autres causes possibles : utilisation de bois acides
utilisation de coton hydophile, présence de solvants, meubles en agglomérés ou contreplaqués ...
j'essaie d'aller au plus cour...

alors pourquoi de fortes concentration de co2 peuvent endommager les coquilles?
lorsqu'une collection est déposée dans une pièce avec forte concentration de co2 ce dernier se réchauffant la journée est absorbée par la vapeur d'eau qui se condense pendant la  nuit et se dépose sur les couilles sous forme d'acide carbonique, servanrt de solvant pour le CACO3

d'ou ma question, j'ai synthétiser un maximum ces données que l'on retrouve sous format  PDF en frappant en moteur de recherche détérioration des coquillages si je ne suis pas clair...

j'avais oublié également pour les porcelaines notamment,  la manutention sans gant... 
  

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3573
Localisation : Picardie, Crépy en Valois
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: COQUILLAGE ET HUMIDITE    Mar 18 Sep 2018, 12:52 pm

PHILIPPE77 a écrit:
Monsieur DE PRINS a évoqué la relation entre Humidité atmosphérique et production de dioxyne de carbone faisant partie d'une des causes possibles de détériotation des coquilles...

avec en parallèle d'autres causes possibles : utilisation de bois acides
utilisation de coton hydophile, présence de solvants, meubles en agglomérés ou contreplaqués ...
j'essaie d'aller au plus cour...

alors pourquoi de fortes concentration de co2 peuvent endommager les coquilles?
lorsqu'une collection est déposée dans une pièce avec forte concentration de co2 ce dernier se réchauffant la journée est absorbée par la vapeur d'eau qui se condense pendant la  nuit et se dépose sur les couilles sous forme d'acide carbonique, servanrt de solvant pour le CACO3

d'ou ma question, j'ai synthétiser un maximum ces données que l'on retrouve sous format  PDF en frappant en moteur de recherche détérioration des coquillages si je ne suis pas clair...

j'avais oublié également pour les porcelaines notamment,  la manutention sans gant... 
  

J'ai beaucoup ri en découvrant ta "coquille"  C:\mes_documents\smi Je dois dire qu'on ne nous en fait pas tous les jours des comme çà ! 
Pour revenir à notre sujet, M. De Prins ne semble donc pas aussi affirmatif que cela puisqu'il cite si le rapport de texte est exact, l'humidité comme étant l'une des causes probables mais non vraiment avérée. La théorie me paraît en outre assez aléatoire puisqu'une pièce humide est rarement éclairée et ou réchauffée durant la journée, du moins sous nos latitudes.
Une telle pièce est le plus souvent située dans un sous-sol, une cave ou une dépendance mal isolée. Je ne crois donc pas que l'humidité soit une des causes principales à court et moyen terme pour altérer la structure d'une coquille actuelle ou fossile, même si en théorie les explications de l'auteur semblent crédibles.
Il existe des agents bien plus agressifs que les transferts de CO2 sur la structure externe ou interne d'une coquille.

_________________
Petites espèces Mollusques du Cénozoïque.
Revenir en haut Aller en bas
http://coqu-actuetfossil.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COQUILLAGE ET HUMIDITE    

Revenir en haut Aller en bas
 
COQUILLAGE ET HUMIDITE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» coquillage ? Brachiopodes
» [Dico rêves] Coquillage
» [Coquillage] Coquilles
» grand coquillage marin
» Grains de café ? (famille des trivias)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Paléontologues et Malacologues amateurs et professionnels :: LA VIE DU FORUM :: Vos questions-
Sauter vers: