Le Forum des Paléontologues et Malacologues amateurs et professionnels

Site dédié aux amateurs et professionnels de la Paléontologie et de la Malacologie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vente de coquillages, quelle différence face aux fossiles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3538
Localisation : Picardie, Crépy en Valois
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Vente de coquillages, quelle différence face aux fossiles ?   Jeu 27 Oct 2005, 7:07 pm

A contrario, la vente de coquillages actuels est totalement rentré dans les moeurs.

Un véritable marché voire une cotation selon l'état et l'originalité des spécimens existe.
Personne ne semble vouloir remettre en cause ce marché.

Nous savons que beaucoup de coquilles proviennent d'animaux vivants prélevés dans leur biotope d'origine. L'aspect irréprochable de la coquille, sa brillance et l'éclat des couleurs de beaucoup d'espèces en dépendent.

Les dégâts causés sur les prélèvements abusifs de certaines coquilles parmi les plus rares ou les plus fragiles signeront peut-être leur anéantissement.

A contrario, la pollution, le réchauffement climatique et la disparition de la grande barrière de corail sont certainement beaucoup plus catastrophiques pour des espèces même encore courantes aujourd'hui que tous les prélèvements effectués dans leur biotopes par les collectionneurs, pêcheurs, ou professionnels.

Comment devons nous aborder ce sujet ?

Doit on plus règlementer la collecte sur les animaux vivants ?

Contrairement aux fossiles, je ne suis pas farouchement opposé à la vente de ces coquilles, mais peut-on vraiment se contenter de récupérer les coquilles des animaux morts ?

Vaste débat, mais je souhaite des réactions argumentées...
Revenir en haut Aller en bas
http://coqu-actuetfossil.forumactif.com
Domi
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 150
Localisation : Oise
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Vente de coquillages, quelle différence face aux fossiles ?   Ven 28 Oct 2005, 3:11 am

Eh bien moi, je trouve beaucoup plus choquante la vente des coquillages actuels que celle des fossiles. Si cette dernière conduit au pillage des sites, ça ne me plaît pas. Mais j'aime encore moins le prélèvement d'animaux vivants uniquement pour le plaisir de quelques collectionneurs, avec le risque de voir disparaître ces espèces..
Car il ne faut pas se leurrer, s'il y a de la demande, la majorité des ramasseurs n'hésitent pas à prélever des animaux vivants en plus des coquilles vides.
L'argument selon lequel la modification du climat serait plus responsable de la disparition des espèces que les prélèvements humains ne me convient pas non plus. Dans un autre ordre d'idée, c'est comme de dire "il y a des industriels qui polluent beaucoup. J'ai bien le droit de polluer moi aussi à bien plus faible échelle. Ca ne changera pas grand chose." Je préfère dire "il y a des industriels qui polluent beaucoup. Il faut dénoncer cela. Et à mon niveau, je fais des efforts pour changer mes comportements car, si je suis seul, ça ne sert à rien, mais si des millions d'autres font comme moi, les choses bougeront dans le bon sens. Et puis finalement, chaque geste, même minime, compte."
Pour revenir aux coquillages actuels, tu ne seras pas surpris, Bernard, de ma réaction puisqu'on en a déjà parlé lors de la sortie à Gisors.
Je finirai en disant "Laissez les vivre !!!".
Revenir en haut Aller en bas
http://dominique.millet2.free.fr
shyve
Invité



MessageSujet: Re: Vente de coquillages, quelle différence face aux fossiles ?   Ven 28 Oct 2005, 6:10 am

Je suis assez d'accord avec ce qui à precedement été dit, à savoir la collecte d'animaux vivants me parait assez choquante à contrario du ramassage des fossiles...
Les especes vivantes constituent un patrimoine ecologique à conserver precieusement, le rechauffement de la planete, les pollutions en tous genres vont dans ce sens
Le pillage de certains sites par les collectionneurs de fossiles est domageable, maintenant ces sites ne representent que des micro incisions dans les couches concernées...Je suppose qu'il doit rester dans les environs de Damery ou autre des millions de cerithes geantes à ramasser et autres gasteros qui nous font tous rever...quand on parle de pillage il faut se moderer
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3538
Localisation : Picardie, Crépy en Valois
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: Vente de coquillages, quelle différence face aux fossiles ?   Ven 28 Oct 2005, 8:31 am

Bien sûr Dominique, tu as raison sur de nombreux points. Je ne crois pas avoir été contradictoire avec ton raisonnement à la différence prête que j'estime les activités humaines bien plus néfastes par rapport aux modifications climatiques majeures qu'elles engendrent que les collectes sur des animaux vivants.

Là ou le problème devient complexe, c'est la manière de déceller une coquille collectée de son vivant ou non ? Comment les reconnaître et y a t'il une solution qui permette de faire ce distingo ?

Dans le cas contraire, faut-il remettre en question la passion des collectionneurs de coquilles actuelles ?

Je ne crois pas qu'on puisse se permettre une telle remise en question, mais existe t'il même une solution ?

Il ne s'agit plus de dire je suis pour ou je suis contre mais de trouver des compromis raisonnables pour tout le monde.

Au même titre qu'il existe des fermes d'élevage pour les poissons (qui ne sont pas des réussites pour beaucoup), doit on penser à réaliser de telles hypothèses pour les mollusques vivants, mais peut-être aussi pour d'autres familles ?

J'avoue ne pas avoir de réponses satisfaisantes. :?
Revenir en haut Aller en bas
http://coqu-actuetfossil.forumactif.com
zonatus
membre
membre


Nombre de messages : 241
Age : 50
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 28/10/2005

MessageSujet: Re: Vente de coquillages, quelle différence face aux fossiles ?   Ven 28 Oct 2005, 11:30 pm

Bonjour,

C'est une question intéressante. Pour ma part j'ai choisi : collectionnant de façon systématique les cônes actuels, et n'ayant ni les moyens ni le temps de parcourir le monde entier (et encore moins d'affrêter un navire pour chaluter par -300 m...), j'achète régulièrement des pièces. Il m'arrive aussi d'acquérir des lots en vrac ou des collections complètes, pour le plaisir de fouiller dedans et de chercher la pièce rare (ou celle qui me manque).

A partir du moment ou j'accepte ce système marchand, je n'ai aucun scrupule à vendre mes doubles, ou les pièces qui ne m'intéressent pas, qui plutôt que de rester au fond d'un tiroir feront plaisir à un autre collectionneur. Ce qui me permet aussi de racheter d'autres pièces. L'argent devenant ainsi, comme le souligne dans un autre fil un participant, un "moyen d'échange".

Quant à l'impact sur la nature, il faudrait être aveugle pour le nier. Aux Philippines notamment, des zones entières sont dévastées par le dragage des fonds (qui ne sert pas qu'à la collecte des coquillages). Et à force de ramasser des spécimens immatures, ceraines espèces vont bien finir par se raréfier.

Ceci dit, il faut aussi garder à l'esprit que :
* Aucune espèce de coquillage n'a jamais été anéantie à cause du ramassage pour les collectionneurs. Les ouragans (qui recouvrent de limon des zones entières), la pollution font bien plus de dégâts. Sans parler des extinctions d'espèces terrestres (Hawaï, Tahiti, Île Maurice, etc.) à cause de l'introduction par l'homme de prédateurs (volontaire - escargots carnivores - ou involontaire - rats).
* Même la collecte massive et inconsidérée de coquillages de décoration, vendus par tonnes, ou d'espèces comestibles, n'a jamais "réussi" à venir à bout d'une espèce. Les océans sont vastes et la plupart des coquillages vivent cachés : il en reste toujours qui échappent à leurs prédateurs.
* Sur un mode anecdotique : un chercheur (américain je crois, mais je ne retrouve plus les références) s'était amusé à calculer qu'un collectionneur, en une vie, tuait moins de coquillages qu'une raie en un mois...

Reste, après toutes ces bonnes excuses, et même si c'est une goutte d'eau dans un océan, quelques réflexes de bon sens lorsque l'on ramasse des coquilles actuelles. A savoir : laisser dans l'eau les coquillages immatures qui n'ont pas eu le temps de se reproduire, ainsi que ceux qui protègent leurs oeufs; ne conserver que les spécimens en bon état (ce n'est pas toujours facile pour les espèces encroutées), les autres feront d'aussi bons reproducteurs; replacer soigneusement tout ce qu'on a déplacé (en particulier les roches retournées); etc., etc.

Et, enfin, respecter les conventions de protection des espèces, fussent-elles stupides. Aux Caraïbes, Strombus gigas (le lambi) n'a jamais risqué l'extinction. Mais depuis qu'il est protégé (et surtout que la protection est "à peu près" respectée), on recommence à en voir un peu partout (du moins des juvéniles), même dans 50 cm d'eau. Rien que pour le plaisir des yeux, ça vaut le coup.

Bruno (zonatus)

P.S Une expérience d'élevage en captivité du magnifique Pterynotus phyllopterus de Guadeloupe est menée depuis plusieurs années. Cela permet d'obtenir des spécimens absolument parfaits, qui échappent aux accidents de la vie sauvage. Mais encore une fois, cette espèce que l'on dit rare ne l'est pas tant que ça : simplement, elle est tellement bien camouflée que la trouver est une gageure. Donc aucun risque d'extinction de la main du ramasseur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zonatus.com
Admin
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3538
Localisation : Picardie, Crépy en Valois
Date d'inscription : 13/08/2005

MessageSujet: Re: Vente de coquillages, quelle différence face aux fossiles ?   Sam 29 Oct 2005, 1:59 am

Merci pour tes remarques éclairées qui lèvent quelques à prioris, j'ajouterai simplement que chacun doit prendre conscience des merveilles qui nous entourent.
Qu'il existe sans doute un juste milieu pour trouver un équilibre entre la collection de coquillage et le respect des biotopes naturels.
La remarque ne s'applique d'ailleurs pas qu'aux rivages de nos océans, mais aussi à tout ce qui touche la faune continentale. :)
Revenir en haut Aller en bas
http://coqu-actuetfossil.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Vente de coquillages, quelle différence face aux fossiles ?   Dim 06 Aoû 2006, 9:31 pm

Admin a écrit:
Merci pour tes remarques éclairées qui lèvent quelques à prioris, j'ajouterai simplement que chacun doit prendre conscience des merveilles qui nous entourent.
Qu'il existe sans doute un juste milieu pour trouver un équilibre entre la collection de coquillage et le respect des biotopes naturels.
La remarque ne s'applique d'ailleurs pas qu'aux rivages de nos océans, mais aussi à tout ce qui touche la faune continentale. :)
Bonjour,
Aprés ce message élargissant le débat à toute la faune, je ne peux m'empêcher de l'élargir encore plus. Et la Flore alors !
Par exemple, qui n'a jamais rammasé de champignons en l'arrachant avec son mycellium au lieu de les couper ?

Il est possible d'élargir encore plus le débat en parlant de consommation d'énergie ou d'eau...
Avec une remise en question régulière de chacun avec des réponses essayant d'être "sages" et d'interpeller autrui sur ce vaste sujet, il est possible d'apporter une modeste goutte d'eau trés limitée mais c'est mieux que de baisser lachement les bras !
Bonne cogitation à tous C:\mes_documents\smi
Didier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vente de coquillages, quelle différence face aux fossiles ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vente de coquillages, quelle différence face aux fossiles ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelle réaction face à un travail non fait au lycée ?
» Face à la situation mondiale, quelle attitude adopter?
» Identification petits fossiles
» « Par quelle autorité fais-tu cela, et qui t’a donné cette a
» pile et face

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Paléontologues et Malacologues amateurs et professionnels :: LA VIE DU FORUM :: Les débats, discussions, sujets qui fâchent...parfois !-
Sauter vers: